À VOIX ÉGALES FAIT LE BILAN DES HÉRITIÈRES DU SUFFRAGE DE 2019

La première semaine d'avril, À voix égales a réuni à Ottawa 338 jeunes femmes et jeunes personnes non-conformiste en matière de genre, âgées de 18 à 23 ans, pour représenter chaque circonscription fédérale à l’événement des Héritières du suffrage (HdS) de 2019.

 

Pour mieux comprendre ce programme, il faut d'abord se pencher sur son origine. HdS est une initiative ambitieuse de À voix égales qui a débuté en 2017 pour marquer le 100e anniversaire de l’obtention du droit de vote des femmes au Canada et le parcours encore inachevé aujourd’hui de la pleine participation des femmes à la vie politique.

 

Beaucoup de jeunes femmes impliquées dans HdS 2017 ont eu un impact positif significatif au sein de leurs communautés, ont créé leurs propres organisations de défense de la cause et se sont même portées candidates. Il ne fait aucun doute que la cohorte 2017 des HdS a déjà une incidence sur la politique canadienne.

 

Encore une fois en 2019, le programme des HdS a réuni des déléguées de divers horizons, avec des opinions et des visions tout aussi différentes pour le Canada. Pour que le programme soit un succès, À voix égales a placé l'équité au cœur de la planification. Tous les frais de voyage, de nourriture, d’hébergement et de garde d’enfants ont été entièrement payés pour que l’événement soit financièrement accessible. Tous les membres du personnel de À voix égales ont suivi une formation anti-oppression et anti-racisme avant le sommet à Ottawa, et les déléguées ont également suivi cette formation le premier jour de la programmation.

 

Avec des coordinatrices responsables de l'équité et des autochtones, travaillant à plein temps pour la planification et la réalisation du sommet de quatre jours à Ottawa, À voix égales a embauché des travailleuses de soutien et des ainées, toutes présentes 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et a créé des espaces de décompression pour les déléguées et un forum autochtone, ainsi qu’un atelier organisé pas Operation Black Vote. Nous avons invité divers(es) conférencières / conférenciers et présentatrices / présentateurs dans le but de présenter aux déléguées une véritable diversité d'expériences et d'opinions reflétant la diversité du Canada, et celle des déléguées elles-mêmes.

 

Ce qui rend À voix égales unique réside dans le fait que nous sommes une organisation multipartite (à ne pas confondre avec une organisation non partisane). Nous travaillons fièrement avec tous les partis politiques pour plaider en faveur d’une représentation égale des femmes dans les institutions politiques canadiennes. C’est cette distinction qui nous fait connaitre au Canada et à l’étranger - car, bien qu’il existe de nombreuses organisations promouvant le leadeurship des femmes, aucune n’est semblable à À voix égales dans le monde.

 

Dans le cadre de l'un de nos nombreux programmes qui prônent plus de femmes et une plus grande diversité en politique, des représentant(e)s de tous les principaux partis politiques ont été invité(e)s à prendre la parole devant les HdS et nous sommes reconnaissantes du soutien multipartite. HdS a pour but d'encourager les femmes à faire de la politique, quel que soit leur parti politique, si et quand elles le veulent.

 

Avec une centaine seulement des 338 personnes déclarant initialement une affiliation politique,  HdS a permis aux déléguées de découvrir pour la première fois le parti au nom duquel elles aimeraient peut-être se présenter ou qu’elles pourraient servir. Beaucoup se sont inscrites comme volontaires lors des prochaines élections provinciales ou fédérales. Un grand nombre de déléguées ont déclaré qu'elles n'auraient jamais envisagé de faire de la politique si elles n'avaient pas participé au programme, et certaines ont quitté le sommet en s'engageant à se présenter aux élections dans leurs communautés un jour. Certaines participantes ont signalé annoncer leur candidature aux prochaines élections de 2019. Une poignée de déléguées ont également utilisé leur temps libre à Ottawa pour rechercher des opportunités de travail - quelques-unes indiquant qu'elles ont déjà réussi ! Nous sommes émues et sincèrement fières d'avoir participé à leur parcours politique. Sur les 338 déléguées, il est clair que la majorité a vécu une expérience globalement positive.

 

Cela dit, À voix égales regrette sincèrement que certaines déléguées aient été victimes de harcèlement en personne ou en ligne. Nous avons fait de notre mieux pour offrir aux déléguées un environnement sécuritaire leur permettant d’apprendre et de participer pleinement au programme, mais nous sommes conscientes que certaines déléguées ont subi des réactions négatives du public et de leurs pairs ce qui a eu une incidence négative sur leur expérience à HdS. Cela met en lumière les défis auxquels les femmes sont confrontées en ligne en politique, une réalité dont À voix égales est consciente et sur laquelle nous travaillons depuis de nombreuses années pour changer, en participant à divers programmes et forums visant à lutter contre la culture de l’abus en ligne des femmes en politique. Nous continuons à faire tout ce qui est en notre pouvoir pour soutenir ces déléguées.

 

HdS demeure un jeune programme toujours en croissance. Nous sommes déterminées à tirer des leçons de ces expériences pour améliorer 2021 et résoudre les problèmes soulevés, tout en maintenant fièrement notre mandat multipartite et les nombreux aspects réussis de HdS qui ont préparé des femmes de tout le pays à se lancer en politique.

 

Nous remercions sincèrement le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres, ainsi que nos commanditaires privés et communautaires d'avoir rendu ce programme possible et de s'être engagés à ce que les femmes soient mieux représentées aux tables de prise de décision de ce pays.

Aidez-nous à réaliser notre mission.

Nous avons besoin de votre aide afin de continuer à plaidoyer et à organiser.
Quelle que soit la taille de votre don, il nous aide à continuer à propager notre message.

Fiers partenaires