Foire aux quéstions

Qu’en est-il de la COVID-19 ?

A:

Pour assurer la santé et le bien-être de tous les déléguées, membres du personnel et bénévoles, À Voix Égales a pris la décision d'organiser le tout premier programme Héritières du Suffrage virtuel. Cela signifie que le programme 2021 se déroulera entièrement en ligne.

Qu’est-ce que l’organisation À Voix Égales ?

A:

À Voix Égales est une organisation multipartite qui se consacre à l’élection d’un plus grand nombre de femmes à tous les échelons de la fonction politique. Pour obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez consulter le site Web suivant : https://www.avoixegales.ca/about et n’oubliez pas de vous abonner à notre bulletin électronique ici : https://www.avoixegales.ca/mailing_list.

Qu’est-ce que le programme Héritières du Suffrage (HDS) ?

A:

Le programme Héritières du suffrage est une initiative ambitieuse de l’organisation À Voix Égales dont la première édition a eu lieu en 2017 pour souligner le 100e anniversaire de l’obtention du droit de vote par les femmes (certaines femmes) au Canada, et le parcours encore inachevé de la pleine participation des femmes à la vie politique d’aujourd’hui.

Grâce au soutien du ministère des Femmes et de l’Égalité des genres et de nos partenaires corporatifs et philanthropiques, À Voix Égales tiendra la 3e édition du programme du 5 au 8 mars 2021.

Pour assurer la santé et le bien-être de tous les déléguées, membres du personnel et bénévoles, À Voix Égales a pris la décision d'organiser le tout premier programme Héritières du Suffrage virtuel. Cela signifie que le programme 2021 se déroulera entièrement en ligne.

L’objectif du programme est de veiller à ce que 338 jeunes femmes et leaders émergentes de diverses identités de genre puissent se familiariser avec les institutions politiques du Canada et les femmes et les hommes qui y travaillent, afin qu’elles soient outillées et inspirées à participer à la sphère politique et à agir dans leurs collectivités locales au cours des années et des décennies à venir.

L’objectif ultime d’À Voix Égales est de veiller à ce que les femmes soient des participantes dynamiques et égales à chaque étape du processus politique et décisionnel du pays.

Comment les délégué.e.s ont-elles été choisies pour représenter une circonscription ?

A:

Les demandes ont été examinées pour : Le leadership, la résilience, l’engagement communautaire et l’impact dans leur collectivité. Dans les circonscriptions concurrentielles, 4 personnes ayant reçu une formation en ARAO ont examiné et noté chaque demande — la note finale était une accumulation des quatre totaux. Lorsque les demandes ont été classées de façon égale, les évaluatrices ont évalué les demandes en fonction des personnes qui bénéficieraient le plus du programme et/ou qui contribueraient à un point de vue unique au programme. 

Comment les délégué.e.s ont-elles été recruté.e.s ?

A:

Un certain nombre de stratégies ont été utilisées pour recruter des candidat.e.s. À Voix Égales s'est engagée avec les groupes suivants :

  • Les membres du Parlement et leur personnel ;
  • Les élu.e.s au niveau provincial ;
  • Les membres du Sénat ;
  • Les réseaux sociaux d'À Voix Égales ;
  • Les membres d'AVE, le conseil d'administration national et les chapitres ;
  • Les délégué.e.s précédent.e.s et candidat.e.s de 2017 et 2019 ;
  • Les organismes communautaires et les associations partout au Canada ;

Les universités et les collèges - y compris les demandes directes aux professeur.e.s dans diverses matières.

Où puis-je trouver une liste de délégué.ees ?

A:

Les délégué.e.s ont eu la possibilité de voir leur profil affiché publiquement ; toutefois, ce n'est pas obligatoire. La liste sera disponible au www.avoixegales.ca/dov sous-peu. 

Pourquoi certaines délégué.e.s sont-elles « délégué.e.s générales » et qu'est-ce qui rend cette désignation différente ?

A:

Étant donné que le programme des HdS sera entièrement virtuel cette année à la suite de la pandémie en cours, nous avons pu accepter quelques personnes les plus talentueuses et inspirantes dans le programme au-delà de la limite de 338 que nous avions fixée pour les programmes précédents. Les participant.e.s « délégué.e.s au sens général » auront une expérience similaire à celle des délégué.e.s représentant une circonscription.  En général, les délégué.e.s auront l'occasion de participer à titre de député.e aux simulation de comités, mais ne seront pas admissibles à être l'un.e des 30 délégué.e.s choisi.e.s pour prendre la parole lors de la journée virtuelle de la Chambre des communes.

Dois-je informer quelqu'un si je ne peux pas participer à une session ?

A:

Veuillez contacter [email protected] si vous n'êtes pas en mesure de participer à une session.

Les délégué.e.s auront-elles l'opportunité de rencontrer leur député.e ?

A:

Nous espérons que les délégué.e.s auront l'occasion de rencontrer leur député.e avant le programme. Cependant, les réunions avec les député.e.s ne sont pas garanties.  À Voix Égales a offert à tou.te.s les délégué.e.s représentant une circonscription la possibilité d'être en contact avec leur député.e local.e. Toutefois, la décision de se réunir est à la seule discrétion de la/du délégué.e et du/de la député.e. Aucune des parties n'est tenue de rencontrer l'autre.

Les délégué.e.s peuvent-elles rencontrer des député.e.s d'autres circonscriptions ?

A:

Les délégué.e.s sont invité.e.s à joindre les député.e.s de partout au Canada.  Cependant, À Voix Égales n'animera pas ces réunions, car notre objectif est de mettre en relation les délégué.e.s avec leurs député.s. locales/locaux, dans la mesure du possible.

Comment puis-je trouver et joindre la délégué.e de ma circonscription ?

A:

Veuillez envoyer une demande à [email protected] avec votre nom et motif de contact avec eux ainsi que vos coordonnées. Nous transmettrons ensuite votre demande au/à la délégué.e. Il appartient entièrement au/à la délégué.e si elle le souhaite de donner suite à la demande. 

Pourquoi les délégué.e.s doivent-elles suivre une formation anti-oppression et anti-racisme ?

A:

À Voix Égales s'engage à lutter contre le racisme, et à promouvoir l'équité, la diversité, l'inclusion et l'accessibilité. Nous reconnaissons que les délégué.e.s viennent au programmes des HdS avec différentes expériences vécues et différents niveaux de formation à la lutte contre l'oppression et la lutte contre le racisme. Par conséquent, nous demandons à tou.te.s les délégué.e.s de participer à une séance de formation en petits groupes, animée par un.e consultant.e en EDI, avant HdS. Cela permettra à tou.te.s les délégué.e.s de venir au HdS avec une compréhension de la lutte contre l'oppression et de la lutte contre le racisme. 

En plus d'être obligatoire, nous espérons que la formation sera une occasion enrichissante de perfectionnement personnel et professionnel pour les délégué.e.s.  Nous avons reçu beaucoup de commentaires sur cette formation dans le passé, et avoir terminé une formation anti-oppression contre le racisme est un avantage important lorsque les délégué.e.s se déplacent vers des emplois futurs ou d'autres possibilités.

Pourquoi y a-t-il un Forum des délégué.e.s Noir.e.s et un Forum des délégué.e.s Autochtones ?

A:

À Voix Égales reconnaît que les femmes Autochtones et Noires sont confrontées à des obstacles intersectionnels et à des expériences en politique uniques. Par conséquent, ces forums sont réservés aux délégué.e.s qui s'identifient comme Noir.e.s et/ou Autochtones et offrent un espace clos et sécuritaire pour discuter des questions et partager les expériences vécues plus en profondeur. Chaque forum est dirigé par une organisation qui travaille avec ces communautés et des animatrices ayant une expérience personnelle vécue.

Comment les organisations participantes ont-elles été choisies ?

A:

À Voix Égales reconnaît les expériences uniques et intersectionnelles auxquelles les femmes sont confrontées en fonction de leur race, de leur religion, de leur sexualité, de leur handicap, de leur langue ou d'autres facteurs. Bien qu'il n'ait pas été possible de mobiliser des organisations représentant toutes les identités intersectorielles, nous espérons que l'éventail des organisations participant au HdS offrira l'occasion de réfléchir à l'intersectionnalité et à ce que cela signifie pour l'engagement politique.

Ces organisations offriront des ateliers et/ou participeront à des panels et/ou organiseront des forums pour les délégué.e.s pendant le programme HdS 2021 afin non seulement de nous aider à faire entendre plus de voix au programme, mais aussi de souligner le travail important qu'elles accomplissent.

Comment le multipartisanisme est-il appliqué au programme des HdS ?

A:

Le multipartisanisme est un pilier de tout le travail d'À Voix Égales. Tous les efforts sont faits pour s'assurer que tous les partis politiques fédéraux sont engagés et représentés dans le programme. Que ce soit par le biais de discours liminaires, de discussions de groupe, de séances en petits groupes ou d'un contenu général, HdS vise à exposer les participant.e.s à tous les principaux partis politiques.  Les délégué.e.s auront également l'occasion de rencontrer des représentant.e.s des partis fédéraux pour en apprendre davantage sur leurs plateformes, devenir membres du parti et s'impliquer en tant que bénévoles - ou même apprendre à se présenter comme candidate !

Pourquoi le programme commence-t-il à 12 h (HNE) la plupart des jours, mais à 9 h 30 (HNE) le dernier jour ?

A:

Nous avons des délégué.e.s qui participent à tous les nombreux secteurs horaires du Canada. La majorité du programme commencera donc à 12 h HNE et à 9 h HNP. Cependant, pour la journée du Parlement virtuel, une heure de début plus matinale était nécessaire pour coordonner la disponibilité des chef.fe.s des partis politiques et la séance des député.e.s à la Chambre des communes. Nous sommes reconnaissantes aux délégué.e.s de la côte ouest de s'être levé.e.s tôt à l'occasion de la Journée internationale de la femme !

Comment un programme bilingue fonctionnera-t-il virtuellement ?

A:

Chaque aspect du programme sera bilingue à partir de la plateforme, des conférencières/conférenciers et du contenu. La traduction simultanée et le sous-titrage codé seront fournis pour toutes les séances plénières où il y a des oratrices/orateurs unilingues. Les séances en petits groupes seront organisées par langue et seront sous-titrées.

Qu'est-ce que la session de simulation du comité parlementaire ?

A:

Les délégué.e.s s'inscriront à une commission parlementaire de leur choix selon le principe de la première personne arrivée, première servie.  Chaque simulation de comité  discutera d'une étude en cours ou récemment achevée entreprise par un comité de la Chambre des communes (p. ex., l'étude du Comité de la sécurité publique (HdS-SECU) sur le racisme systémique dans les services de police). Pour une liste complète des comités et de leurs travaux : https://www.noscommunes.ca/Committees/fr/Home  

Chaque comité aura un.e président.e et deux vice-président.e.s. Les député.e.s seront invité.e.s à observer les délibérations du Comité, et tous les comités des HdS seront enregistrés et diffusés sur YouTube à la suite de l'événement.

Quels types de soutien sont disponibles pour les délégué.e.s ?

A:
  • Soutien technologique : Nous travaillons avec les délégué.e.s pour nous assurer qu'elles disposent des outils et des dispositifs nécessaires pour accéder au programme virtuel.
  • Garde d'enfants : Les délégué.e.s qui ont besoin de services de garde d'enfants doivent communiquer avec [email protected] si ce n’est pas déjà fait.
  • Médiation par les pairs : accès à des médiatrices/teurs confidentiel.le.s pour tout conflit qui pourrait survenir
  • Médiatrice/teur : une personne médiatrice tierce et impartiale pour résoudre tout conflit qui ne peut pas être résolu par la médiation par les pairs.
  • Coachs du bien-être
  • Formation aux médias si demandé avant toute demande de médias externes
  • Débreffage ouvert quotidien de fin de journée pour tou.te.s les délégué.e.s, et espaces de réflexion

À quoi ressemblera la Chambre des communes virtuelles ?

A:

Depuis le début de la pandémie de COVID-19, la Chambre des communes s'est adaptée pour s'assurer que les député.e.s soient toujours en mesure de se réunir virtuellement et de participer à tous les aspects de leur travail législatif. Notre objectif est de reproduire au mieux l'expérience de la Chambre des communes en personne, ainsi que les séances virtuelles que la Chambre a adoptées.

Après les allocutions du Président de la Chambre des communes, l'hon. Anthony Rota, et la première femme Première ministre, la Rt. Hon. Kim Campbell, 30 délégué.e.s seront choisi.e.s pour faire des déclarations à la Chambre sur des questions importantes pour elles/ils et leurs communautés. Il y aura ensuite des discours de chacun.e des chef.fe.s des partis politiques fédéraux et une séance de questions/réponses avec le premier ministre. *

*En attente de confirmation

Comment les délégué.e.s ont-elles été choisi.e.s pour prendre la parole à la Chambre des communes virtuelle ?

A:

Les délégué.e.s ont eu l'occasion de présenter un bref résumé de la question qu'elles/ils aborderaient si elles étaient choisi.e.s de prendre la parole le jour de la Chambre des communes virtuelle. L'équipe d'À Voix Égales a évalué chaque soumission et sélectionné les 30 délégué.e.s en fonction d'une grande variété de facteurs.

Le public sera-t-il capable de regarder ?

A:

Le public sera en mesure de regarder certaines des délibérations en direct, et ce sera enregistré. À Voix Égales enverra les détails de la diffusion aux délégué.e.s et publiera plus d'informations sur nos réseaux sociaux. Par contre, le public n'aura pas l'occasion de intéragir directement avec les déléguées.

Le public peut-il participer à l'ensemble du programme ?

A:

La plupart du programme des HdS sont reservés uniquement aux délégué.e.s, afin de permettre aux délégué.e.s d'apprendre, de partager et de discuter dans des espaces privés. Cependant, certains éléments seront ouverts au public, y compris la journée du Parlement virtuel.  Les membres du public pourront voir les délibérations, mais ils ne pourront pas interagir avec les délégué.e.s ou les conférenciers/conférencières invité.e.s.

Aidez-nous à réaliser notre mission.

Nous avons besoin de votre aide afin de continuer à plaidoyer et à organiser.
Quelle que soit la taille de votre don, il nous aide à continuer à propager notre message.